Classification des Bryophytes

Un diagramme de 1994 indiquant notre compréhension des relations cladistiques des principales lignées d’algues vertes et de plantes terrestres. (Modifié de Mishler, B. D.et al. (1994) Relations phylogénétiques des « algues vertes: et » bryophytes. « Ann. Missouri Bot. Gard. 81: 451-483.)

Abréviations comme suit:
Chloro. = Chlorophytes
Pleur. = Pleurophytes;
Ulvo. = Ulvophytes
Charop. = Charophytes
Micromonade. = Micromonadophytes;
Liv. = Hépatiques;
Klaxon. = Hornworts;
Mousse = Mousses;
Trach. = Trachéophytes.


Ci-dessous, un diagramme de 2006 illustrant notre compréhension de la relation des principales lignées d’algues vertes et de plantes terrestres sur la base de preuves phylogénomiques.

L’un des 18 arbres les plus courts de l’analyse MP de la matrice intron [longueur de l’arbre, 43 étapes (optimisation DELTRAN); indice de cohérence, 0,65; indice de rétention, 0,80]. Les nombres au-dessus des branches indiquent la longueur des branches; celles ci-dessous sont des valeurs BS> 50%. Les astérisques représentent les nœuds qui s’effondrent dans le strict consensus de tous les arbres les plus courts. Ch, charophytes; Lv, hépatiques; Mme, mousses; Hw, hornworts; VP, plantes vasculaires.

Qiu, Y.-L., L. Li, B. Wang, Z. Chen, V. Knoop, M. Groth-Malonek, O. Dombrovska, J. Lee, L. Kent, J. Rest, G. F. Estabrook, T. A. Hendry, D. W. Taylor, C. M. Testa, M. Ambros, B. Crandall-Stotler, R. J. Duff, M. Stech, W. Frey, D. Quandt, and C. C. Davis. 2006. The deepest divergences in land plants inferred from phylogenomic evidence. Les divergences les plus profondes dans les plantes terrestres sont déduites des preuves phylogénomiques. Actes de l’Académie nationale des sciences des États-Unis 103: 15511-15516

Classification des bryophytes


Les quelque 18 000 espèces de bryophytes sont généralement classées en trois phylums coordonnés, les Marchantiophyta (hépatiques), Bryophyta (mousses) et Anthocerotophyta (hornworts). Des analyses phylogénétiques telles que celles de Mishler et al. (1994) et Qiu et al. (2006) suggèrent que ces phylums ne forment pas un groupe monophylétique, mais représentent plutôt un grade dans l’évolution des embryophytes. Dans les analyses les plus récentes, les hépatiques sont résolues comme la première divergence des plantes terrestres (embryophytes).

BRYOPHYTE PHYLA (DIVISIONS)


Source de la page: http://bryophytes.plant.siu.edu/class.html
Traduit par Mathilde Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *