Utilisation de texte décodable

Le texte décodable est simplement un texte adapté aux connaissances des lecteurs en matière de correspondance. Les mots contenus dans un texte décodable (à l’exception d’un nombre limité de mots à fonction haute fréquence) sont limités aux modèles orthographiques que le lecteur peut décoder en fonction de ses connaissances en matière de correspondance. Cela signifie que la connaissance actuelle des correspondances par le lecteur est un facteur crucial dans la détermination de la décodabilité du texte. Même un texte aussi simple qu’A Cat Nap (Insights sur l’éducation) n’est pas décodable pour les enfants pré-alphabètes. Un texte comportant de longs motifs, tels que Jane et Babe (Educational Insights), n’est pas décodable pour les enfants qui ont seulement travaillé avec des voyelles courtes. De leur côté, Frog et Crapaud sont amis (Lobel, 1970) est décodable pour les enfants qui ont travaillé avec les digrammes de voyelles principales et qui ont acquis suffisamment de vocabulaire visuel pour pouvoir lire à un niveau d’instruction de première année. Pour les lecteurs expérimentés comme nous, pratiquement tous les textes en anglais sont décodables.

La question du texte décodable est donc de savoir si nous devons ou non donner aux enfants des textes correspondant à la connaissance de leur correspondance. Si les enfants n’ont pas de correspondance disponible, aucun texte n’est décodable pour eux. Ils ont la possibilité d’utiliser des textes prévisibles, amusants à lire, et d’excellents textes pédagogiques pour enseigner les concepts d’impression et le vocabulaire des significations. La lecture partagée (c.-à-d. La récitation à la demande) avec des textes prévisibles peut fournir des occasions d’apprendre par cœur des mots à fonction commune, fournissant ainsi les mots nécessaires à la lecture de tout texte. Cependant, la récitation indiquée ne fournit pas l’analyse orthographique du décodage et, par conséquent, nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les enfants apprennent l’identité des mots dans des textes prévisibles.

Pour les enfants qui ont appris certaines correspondances, limiter le vocabulaire des textes à des mots qu’ils peuvent décoder présente de grands avantages. Avec les textes décodables, la stratégie consistant à identifier des mots en sondant et en mélangeant fonctionne mieux que les alternatives disponibles (deviner à partir de signaux phonétiques, mémorisation de texte, utiliser des illustrations, mémoriser des orthographes par cœur, etc.). Parce que le décodage fonctionne, les enfants auront recours à une stratégie de décodage. Le décodage rend l’apprentissage des mots à vue environ neuf fois plus facile que la mémorisation par cœur; les enfants peuvent apprendre environ neuf mots à vue en décodant avec le même effort que nécessaire pour apprendre un seul mot par cœur (Gates, 1931; Reitsma, 1983).

Juel et Roper / Schneider (1985) ont montré que l’utilisation d’un texte décodable induit une stratégie de décodage. Ils ont constaté que les enfants qui n’avaient appris que la correspondance à courte voyelle, mais qui avaient travaillé avec un texte décodable, étaient en mesure d’utiliser la correspondance à longue voyelle pour décoder des mots inconnus. Juel et Roper / Schneider ont supposé que le type de mots dans les textes pouvait être aussi puissant que la méthode d’instruction. La phonétique sans texte décodable est isolée – elle ne fonctionne qu’avec des mots, pas avec des histoires. Si la phonétique fonctionne pour décoder le texte, la phonétique est intégrée. Les lecteurs débutants apprécient et se souviennent des correspondances car elles contribuent à la construction du sens des textes; Par exemple, quand ils apprennent la correspondance, ils peuvent lire l’histoire suivante, «Le bateau fait de savon», ce qui motive le travail considérable et difficile de la phonétique.

Les enseignants sont également disposés à investir davantage d’efforts dans l’enseignement de la phonétique explicite lorsque l’apprentissage d’une nouvelle correspondance permet aux enfants de lire des histoires avec succès. Le succès de leurs enfants motive leurs efforts d’enseignement. Un enseignement phonétique bien conçu fournit aux enfants les outils dont ils ont besoin pour identifier les mots et construire le sens des histoires, mais uniquement s’ils lisent des textes décodables bien adaptés.

NOUVEAU: Découvrez les livres décodables Reading Genie pour les lecteurs débutants – des livres qui facilitent l’apprentissage de la lecture.

Sources de Texte Décodables

Phonics Readers ( Épuisé la dernière fois que j’ai vérifié )
Educational Insights
16941 Keegan Ave, Carson CA 90746
(800) 995-4436

High Noon Books (Meilleure source pour les chapitres décodables)
http://www.highnoonbooks.com/
20 Commercial Blvd, Novato CA 94949-6191
(800) 422-7249

Bob Books
Scholastic, Inc.
Disponible dans la plupart des grandes librairies

Books to Remember
Flyleaf Publishing Co.
P.O. Box 185, Lyme NH 03768
(603) 795-2875

J and J Readers
La langue !
Sopris West Educational Services
4185 Salazar Way, Frederick, CO 80504
(800) 547-6747

Reading Sparkers
Children’s Research and Development Co.
216 9th Ave, Haddon Heights NJ 08037
(609) 546-9896

The Wright Skills Decodable Books
The Wright Group
19201 120th Ave NE, Bothell WA 98011
(800) 523-2371

Margaret Hillert Books
Phonics Practice Readers
Modern Curriculum Press
P.O. Box 2649, Columbus OH 43216
(800) 876-5507

Open Court
Reading Mastery
SRA, a division of McGraw-Hill
220 E Danieldale Rd, DeSoto TX 75115-2490
(888) SRA-4543

Reading A-Z
Reading A-Z
Une mine d’or de décodables, avec des téléchargements imprimables et des livres électroniques.

Starfall
Starfall.com
Divertissant texte décodable en ligne.


Source de la page: http://wp.auburn.edu/rdggenie/home/lessons/decodable/
Traduit par Mathilde Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *