Choc des cultures

Charles H. Tidwell, Jr.

Remarque: Voici les notes d’enseignement que j’ai mises à la disposition des étudiants de BSAD560, Relations commerciales interculturelles, un programme de deuxième cycle proposé au choix dans le programme de MBA de l’Université Andrews. Si vous trouvez ce matériel utile, vous pouvez l’utiliser à des fins non commerciales, telles que l’enseignement, des séminaires de formation interculturels, etc. Dans ce cas, fournissez une citation académique appropriée au Dr Charles Tidwell, doyen émérite de la Andrews University.

De plus, ces notes ont été traduites comme indiqué ci-dessous. Si vous souhaitez traduire ces notes dans une autre langue et les utiliser dans un blog ou un autre site Web accessible au public et que vous souhaitez que cela soit noté ici, merci de m’en informer. Mon adresse e-mail est tidwell@andrews.edu.


Une définition

Un état temporaire (impliquant l’esprit, le comportement, la santé, les attitudes et les sentiments) qui est le résultat cumulatif des « soubresauts » subis au cours de la vie et du travail dans une autre culture.

Zones affectant le choc culturel

Remarque: le choc culturel affecte l’être entier, mais débute souvent par de légères secousses dans le système. Les jolts sont ces différences entre divers aspects de votre propre culture et le nouveau que vous vivez. Il résulte généralement d’une progression croissante des soubresauts des différences observées progressivement dans bon nombre des domaines suivants, voire tous:

  • cadre physique: géographie, climat, faune, flore, nourriture, bâtiments
           Exemples: Passer d’un milieu rural à un milieu urbain
                              Passer d’un climat tempéré à quatre saisons distinctes à un climat tropical chaud et humide toute l’année
  • vie sociale: salutations, relations, vie privée, distance, temps
           Exemples: S’installer dans une société dans laquelle vos voisins et vos collègues s’attendent à ce que vous sachiez des choses sur vous que vous pourriez normalement garder privés tels que vos salaires
                              Passer à une société dans laquelle les attitudes à l’égard du respect des délais sont différentes de celles de votre culture
  • cadre économique: pauvreté, chômage, être
           Exemple: Quitter une société dans laquelle la pauvreté est essentiellement cachée à celui qui accepte comme une évidence évidente, un taux de chômage élevé et une mendicité généralisée.
  • signes extérieurs de la culture: langue, signes, modes de pensée, valeurs, pratiques, croyances
           Exemple: Quelque chose d’aussi mineur que les différences de publicité et de signalisation routière
  • gouvernement: structures, abus
           Exemple: niveau d’acceptation de la corruption par des agents du gouvernement (police) et par entreprise afin d’obtenir des emplois acceptés et terminés à temps
  • santé / hygiène: maladies, assainissement
           Exemple: la présence ou l’absence d’assainissement public
  • interne: objectifs, succès, perfection, changements de rôles (travail et genre)
           Exemple: l’acceptation ou l’évitement de l’échec

Symptômes

        Les symptômes suivants sont énumérés, parmi les symptômes les plus courants rencontrés par la plupart des individus et ceux rencontrés chez des individus présentant une réaction de choc culturel plus extrême.

  • fatigue, fatigue, frustration
  • insomnie (insomnie)
  • compulsif manger / boire; propreté exagérée
  • irritabilité, pleurs, colère
  • désintérêt, indifférence
  • aliments physiques: irritations mineures de la peau, fièvres, maux de tête et de dos
  • peurs, dépression, perte d’équilibre
  • retrait, isolationnisme, spécialisation chez les mineurs; perte de priorités
  • stéréotypage; bavardage; hostilité à accueillir la culture
  • patriotisme – sur l’accent mis sur la culture familiale nourriture, gens, pays, revues, musique
  • changements dans la vie et la pratique religieuses (souvent extrêmement religieux dans les pratiques extérieures)
  • désorientation
  • retrait
  • devenir natif
  • suicide (dernier symptôme pour ceux qui estiment ne pas avoir d’autre choix que d’échapper à la situation. Heureusement, c’est extrêmement rare)

Solutions

  • être réaliste (avoir une compréhension de la situation réelle)
  • être prêt: étudier la culture, rassembler des informations
  • faire un endroit pour se sentir à la maison: (livres, musique)
  • avoir une relation familiale stable et saine
  • développer les loisirs
  • prendre des vacances (changement de rythme et d’espace)
  • créer un cercle d’amis
  • maintenir la foi religieuse: (Écriture sainte et méditation; prière)

Source de la page: https://www.andrews.edu/~tidwell/CultureShock.html
Traduit par Mathilde Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *